Varicelle  B01

 

Dernière MàJ : 15/11/17

Éléments clés

  • Primo-infection au virus varicelle-zona (VZV).

  • Éruption vésiculeuse diffuse fébrile et prurigineuse évoluant par poussées successives débutant au visage et au thorax.

 

Prise en charge

Évaluation de la gravité et du terrain 

Varicelle non compliquée, patient immunocompétent

Varicelle grave : 

-Formes très extensives et/ou hémorragiques

-Atteinte viscérale (pneumopathie, myocardite, thrombopénie aigue, purpura fulminans).

 

Varicelle compliquée :

-Surinfections bactériennes

-Complications neurologiques

(méningo encéphalite, sd de Reye)

-Pneumopathie varicelleuse

-Hépatite, thrombopénie secondaire, néphropathie, arthrite, thromboses, complications oculaires, péricardite pancréatite orchite.

Varicelle chez des patients à risque de complications :

-Patients immunodéprimés

-Nouveau-né

-Nouveau-né avant toute éruption lorsque la mère a débutée une varicelle dans les 5 jours précédents l'accouchement et les 2 jours suivants l'accouchement

-Nourrisson< 1 an

-Varicelle chez la femme enceinte dont l'éruption survient dans les 8 à 10 jours suivant l'accouchement.

 

Hospitalisation pour:

-Traitement antiviral IV:

(ACICLOVIR 8 à 10 jours

nouveau-né 20 mg/kg H8

Femme enceinte 15 mg/kg H8

Enfant immunodéprimé 10-20 mg/kg H8

Adulte immunodéprimé 10 mg /kg H8)

-Traitement symptomatique

-Isolement strict hospitalier

Traitement symptomatique:

1) PARACÉTAMOL

2) Si prurit:

HYDROXYZINE

OU

DEXCLOPHÉNIRAMINE

3) Douches ou bains (bi)quotidien

4) CHLORHEXIDINE acqueuse 

5) Ongles propres et coupés courts

6) Éviction scolaire  à discuter 

AE

AE

Effets indésirables

Seuls les effets secondaires très fréquents (≥ 1/10) et fréquents (≥ 1/100, < 1/10) sont présents dans cet encadré, pour plus d'informations, cliquez sur le produit concerné.

 

Conseils au patient 

  • N'appliquer aucun produit sur la peau (talc, crème, pommade ou gel) contenant antibiotique, antiviral, antiprurigineux ou anesthésiques. Ces produits étant fortement soupçonnés de favoriser la surinfection des lésions cutanées en raison de leur caractère occlusif et de retarder le diagnostic des lésions surinfectées qui seraient «masquées» par le produit.

  • L'ASPIRINE est contre indiquée du fait du risque de syndrome de Lyell.

  • Pas d’éviction scolaire obligatoire, toutefois, la fréquentation de la collectivité à la phase aiguë de la maladie, n’est pas souhaitable.

  • Durée de contagiosité : 2 à 4 jours avant l’éruption et tant que des vésicules sont présentes.

  • Isolement du cas s’il fréquente une collectivité fermée incluant des personnes à risque.

  • Éviction du cas durant la période de contagiosité s’il s’agit d’un personnel soignant.

  • Informer le personnel de la collectivité de la présence de cas pour mise en œuvre des mesures spécifiques.

  • Recommander la vaccination en postexposition des adultes réceptifs (dans les 3 jours suivant l’exposition).

  • Recommander l’administration d’immunoglobulines spécifiques aux personnes immunodéprimées et aux femmes enceintes non immunisées ayant été en contact avec la personne malade.

Sources

1."Varicelle" Guide des conduites à tenir en cas de maladies infectieuses dans une collectivité d’enfants ou d’adultes, rapport du groupe de travail 28 septembre 2012.

2."Prise en charge des infections à VZV", conférence de consensus, Société de pathologies infectieuses de langue française (SPILF) avec la participation de la HAS, mars 1998.

 

3."Varicelle" Vidal Recos recommandations pratiques 2014.

dermatoclic.com © Copyright 2018. Tous Droits Réservés.